« Retour aux billets de blog

Actualités

 

L’eucharistie est un moment fort de la messe. C’est l’instant où, par l’intermédiaire du prêtre, l’énergie Christique  intègre   le pain (le corps) et le vin (le sang).

 

 

On peut donc se demander d’où vient l’eucharistie.

 

 

Dans un premier temps, souvenons-nous que les Grecs ont attesté que les Ethiopiens (ancêtres des Egyptiens anciens), ont les premiers, rendus dans l’antiquité un culte à Dieu. Puis remontons au moment où  Moïse, guide spirituel du peuple hébreu, reçu ses instructions dans le temple égyptien d’Héliopolis.

 

 

A cette époque,  les hommes considéraient que Dieu (Neter) et les siens prenaient un repas rituel qui se distinguait des offrandes que leurs déposaient les dévots dans les temples.

 

 

Pharaon, qui était "Sa Ra" : le "fils de Dieu" sur terre devait, durant une cérémonie et après un rituel de purification, prendre part à ce repas spécial avec le divin.

 

 

Le repas de nature variée (fruits, viandes, boissons) était d’abord purifié (eau, encens...) par des prêtres initiés et pris dans un endroit sacré du temple.  Dans ce lieu,  les prêtres se laissaient pénétrer par l’essence divine de Dieu et de ses Neterou et Pharaon devenait à son tour un immortel, c’est à dire un Osiris.

 

 

Durant  le Moyen Empire, ce repas initiateur fut remplacé par un simple pain/gâteau, nommé "Tehnen" à un certain niveau d’initiation et "Mesi" pour les fidèles. Celui-ci représentait symboliquement le corps d’Osiris. A ce moment là, le pain ou le gâteau était rompu pour libérer la puissance d’Osiris. Ceci permettait à l’initié d’effectuer le passage de la vie terrestre vers la vie éternelle.

 

 

Osiris appelé aussi "Wosiré", "Celui qui veille sur le trône divin", était un envoyé de Dieu dont la mission fut de révéler aux hommes l’existence du divin.

 

 

Dans les pyramides, il est appelé "Wn Nefer" à savoir "l’être divin perpétuellement bon". Il est celui qui détient les "secrets de la germination éternelle du corps de Geb" (la terre) et qui a introduit parmi les hommes la loi divine de Râ (Dieu) qui régit l’univers entier : Maat (la vérité-justice).

 

 

Osiris symbolise donc la justice et l’amour du divin. Dans les textes sacrés de Kemet, il est appelé "Km Wr" (lire Kem Wour) à savoir le "Grand Nègre : le teint des hommes en Haute Egypte, brûlé par le soleil, varie du brun jusqu’au noirâtre, au fur et à mesure que l’on descend de plus en plus bas vers le sud. C’est ce teint noirâtre qui distingue Osiris dans les Textes des Pyramides et dans les anciens monuments et papyrus d’Egypte et qui restera sa couleur jusqu’aux premiers siècles chrétiens".

 

 

Par substance, le corps d’Osiris était associé à ce pain. Le rompre en plusieurs morceaux représente symboliquement son dépècement par Seth (après avoir tué Osiris, Seth l’avait dépecé en plusieurs morceaux).

 

 

L’esprit d’Osiris lumière céleste, solaire, spirituelle et divine est libérée, et ses morceaux sont donnés aux fidèles pour ils s’assurent la vie éternelle tout comme Osiris.

 

 

Voici un extrait des Textes sacrés des pyramides (formule 273-274, n° 397), il est dit à propos d’Osiris :

 

 

"Tu es le Père et la Mère des hommes,

ils vivent de ton souffle,

ils mangent la chair de ton corps".

 

 

Dans le rite sacré il n’est pas fait mention de vin mais plutôt de l’eau (noun) comme symbole de la renaissance spirituelle des fidèles (baptême).

 

 

Pourtant, dans un rite lié à la protection divine de l’Egypte contre les assauts de Seth, pharaon boit du vin coupé d’eau. Cet acte symbolisait Horus qui avait prit la succession royale de son père sur terre. Vainqueur des ennemis de l’Egypte, Horus avait bu un peu de leur sang et donc maîtrisé leur force et leur puissance mystique.

 

 

Alors, pour parfaire leur rite sacré, les prêtres égyptiens vont donc compléter le rite du pain, symbole du corps d’Osiris, par celui du vin/eau symbole du sang d’Osiris. Les fidèles s’approprient ainsi la divinité et s’assurent la vie éternelle.

 

 

Nous pouvons donc affirmer : les Hébreux ont vécu en Egypte où ils ont découvert ce mystère. Moïse le connaissait aussi et Jésus qui a vécu en Egypte l’a découvert à ce moment-là et y a été initié. Mais quoi qu’il en soit,  les premiers à avoir pratiqué l’eucharistie sont les Ethiopiens !

 

 

 

par aeolai le 13/06/2010 à 19:19:59

 

0 vote(s) - voter

0 vote(s) - voté





Ajouter un commentaire



  •
  •
  •

 

Article 19 de la déclaration universelle des droits de l’homme.


Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.


Droits d’auteurs :
Si par erreur j’ai utilisé des représentations ou des citations qui seraient protégées, je vous remercie de me le faire savoir afin que je puisse les retirer.
Tous mes cours et mes livres sont protégés des droits d’auteur.


© 2009 - Tous droits réservés
- Créer un site Réalisé par CIGO

Espace client

Adresse email:

Mot de passe:



Créer un compte
Mot de passe oublié?