Cours n°2 Clés pour votre cheminement personnel

Cours n°2 Clés pour votre cheminement personnel 


Ajouter au panier







INTRODUCTION AUX CLES POUR VOTRE CHEMINEMENT PERSONNEL




LA PENSÉE POSITIVE



La pensée est une onde vibratoire émise par le cerveau et commandée par l ‘esprit. Elle crée une puissante irradiation qui impulse des mouvements ondulatoires dans l’éther. Une fois émise elle ne meurt jamais et continue sa course vers le lieu où elle a été projetée. C’est une programmation mentale consciente ou inconsciente qui traversera l’univers et le temps à la rencontre d’autres pensées auxquelles elle fusionnera ou s’opposera car cette transmission éveille des échos.


La pensée est une création du plan mental, le 2ème niveau de l’Arbre de Vie, Beriah. Elle correspond au 3ème chakra, Manipura. C’est un outil fantastique.


Par la pensée, tout est possible. Il faut donc la dominer et non se laisser dominer par elle. Nos pensées n’appartiennent qu’à nous et nous en sommes responsables. Il est donc primordial de bien les créer et les contrôler pour pouvoir les utiliser de façon positive.



‘Contrôler’ ses pensées dépend des facultés de concentration et de la volonté. Des personnes utilisent des prières ou des mots de pouvoir afin de ‘maîtriser’ la pensée positive. Je vais vous donner de nombreuses clés dans ce cours, pour mener au mieux votre cheminement personnel.


Comment développer la pensée positive ?


C’est un état d’esprit qu’il faut apprendre à acquérir et à maintenir de façon constante :


Analyser systématiquement tout ce qui nous arrive et que nous ressentons comme négatif. recréer des critères de valeurs personnels et réajuster les événements d’après ces critères. relativiser, dédramatiser, banaliser, sortir du plan émotionnel. renoncer à l’ego pour pouvoir le rééquilibrer, pardonner, remercier se ‘détacher’ un peu du plan physique et matériel pour accéder au plan spirituel.

 

Il faut apprendre à vivre ici et maintenant, en faisant confiance à la vie. Avoir un état d’esprit toujours ouvert et prêt à recevoir un enseignement. Il faut se créer un environnement propice à la beauté et à la sérénité. Il faut garder confiance, quoi qu’il arrive et essayer de passer sur un plan cosmique et non plus individuel : se dire que nous faisons partie du Grand Tout et que nous ne sommes pas obligés de tout comprendre, donc arrêter de poser des questions. Il faut s’abandonner à la vie avec reconnaissance.


Vous pouvez utiliser le mot de pouvoir : Que ta volonté soit faite, et non la mienne.


Vous pouvez créer la pensée positive dans le plan physique par l’écriture et la parole. Il faut bien choisir les termes, les phrases, être précis et remercier. Lisez à haute voix ce que vous avez écrit afin que le cerveau l’enregistre.


Projeter mentalement une pensée positive dans une direction précise (Ex : Amour d’un être).


Pour l’amplifier, la nourrir, utilisez la prière, visualisez et ressentez sa réalisation. Voyez la grandissante et restez dans son énergie. La foi en sa réalisation doit être infaillible.


Pour la cadrer, fixez un délai dans le temps pour qu ‘elle s’accomplisse. Gardez la foi en ce que vous avez projeté : ayez confiance, toujours, quoi qu’il arrive.


Analysez les résultats : vécu, changements positifs ou non, réalisation ou échec.


Corrigez la pensée si nécessaire : modifiez la trajectoire ou la durée, reformulez la, reprogrammez la, neutralisez la ou annulez la si le résultat est négatif. Dans ce cas la pensez aussi au lien karmique qui peut interférer.



Quels sont les effets de la pensée positive ?


La pensée positive nous permet de développer la sérénité, ainsi qu’une immense confiance en la vie. Elle nous apprend à faire face à tous nos problèmes en prenant du recul et en les considérant comme sources d’apprentissage, leçons de la vie, occasions d’évoluer et non plus épreuves ou injustice.


Elle nous apprend à nous responsabiliser face à notre destin pour ne plus en accuser les autres. Elle nous rend adulte et conscient. Elle favorise l’accès à un plan d’éveil et de spiritualité de plus en plus élevé.


Elle facilite le pardon, la charité et le lâcher prise et de ce fait, libère de toute tension.


Elle apaise, rend heureux et nous permet d’intégrer le plan cosmique en nous en remettant aux Intelligences Supérieures qui nous guident avec amour.


Elle devient un état d’esprit et un mode de vie qui amplifie l’aura et attire les autres dans des vibrations de plus en plus hautes.

 

C’est un tourbillon de paix, de bien-être et d’abandon aux Energies Divines.


Quand nous choisissons de vivre avec la pensée positive, c’est la vie qui nous porte avec légèreté et non plus nous qui portons le fardeau de la vie.


Sur le plan physique, la pensée positive protège de nombreuses maladies. Elle maintient l’esprit jeune et créatif ainsi qu’un état constant d’équilibre psychique et émotionnel.


Sur le plan spirituel, elle permet une évolution continue, l’allègement du karma jusqu’à sa dissolution et la faculté de communiquer avec les plans supérieurs.


Sur le plan ésotérique, c’est une des bases de l’enseignement et une condition pour progresser car elle favorise la remise en question et la correction des erreurs.


Différentes ondes agissent sur nos corps.



Les ondes de son :


« Au commencement était le Verbe. »


Comme je vous l’ai dit, une onde est une surface ou une ligne où se produit une vibration qui se propage, suite à un mouvement.


Un son est une onde perçue par l’ouïe. C’est une onde de compression car elle agit sur la densité de l’air en faisant varier sa pression. C’est ainsi que l’onde sonore se déplace.


Contrairement à l’onde lumineuse qui se déplace en ligne, l’onde sonore se propage en sphère à 300 m par seconde. Plus l’air vibre rapidement, plus le nombre d’ondulations va être important. C’est ce qu’on appelle la fréquence.


Une onde est symbolisée par une succession de vagues. La distance entre 2 crêtes ou 2 creux s’appelle la fréquence. Elle est calculée en Hertz. Le Hertz (Hz) est le nombre de fréquences en une seconde. Par ex : la note « la » fait 40 Hz. Elle vibre donc 40 fois en une seconde.


Plus il y a de Hz, plus le son est aigu. Moins il y a de Hz, plus le son est grave.


Sous 20 Hz, nous sommes dans les infrasons, au-dessus de 20 000 Hz, dans les ultra sons. Le plus couramment, nous utilisons (et entendons) la bande entre 60 Hz et 15 kHz.


Nous sommes entourés de sons. Le premier son que nous captons est celui du battement du cœur de notre mère qui nous porte. Pendant la gestation, nous entendons les sons de l’extérieur filtrés par le corps de notre mère. Ce sont nos premières impressions de vie.


Le son est une des bases de notre vie. Sa première manifestation est le bruit. On dit que le bruit, c’est la vie. Mais le bruit peut aussi tuer ou rendre fou, comme le silence.


L’utilisation du son la plus élaborée est la musique. Quant au silence, c’est l’absence de bruit.


Le silence renvoie à soi-même en empêchant d’être distrait. C’est pour cela qu’il peut paraître angoissant. Mais il est une des bases de toute initiation spirituelle.


Le silence total existe rarement à l’état naturel car la nature n’est pas silencieuse. Nous pouvons donc expérimenter une approche du silence mais le silence absolu ne peut être obtenu que par des moyens artificiels.


Le silence naturel est fait d’une infinité de sons presque inaudibles, habituellement couverts par le bruit. Même dans un état de silence absolu, nous percevons les battements de notre cœur ou tout simplement notre respiration.


Apprivoiser le silence est une expérience indispensable pour toute personne qui veut se recentrer. Les cures de silence proposées dans les retraites de monastères offrent cette possibilité. Souvent liées à la solitude, elles permettent une régénération de l’esprit et de l’âme.


Le rythme de base le plus naturel est celui du battement du cœur. On dit qu’il est binaire, sur 2 temps. En réalité, il est ternaire : 2 battements et un silence (diastole, systole, repos).


Un rythme de plus de 120 battements par minute excite. Un rythme de moins de 120 battements par minutes calme.


Le rythme, c’est l’organisation de la vie. Toute matière organique est soumise à un rythme de vie. L’absence de rythme, c’est la maladie (arythmie cardiaque), la mort.


Le rythme crée un mouvement. Le rythme pousse à danser. Mais il peut aussi rendre fou. De plus, le son à une puissance excessive et poussé dans les basses, il finit par altérer le rythme cardiaque.


Les danses tribales ont plusieurs buts : soit exciter les hommes pour les mener à la guerre (c’était aussi le rôle des tambours dans les guerres européennes d’autrefois), soit invoquer les forces naturelles (danse de la pluie), soit accomplir des rituels magiques (guérison, transes), soit, tout simplement, exprimer sa joie et faire la fête. Dans chaque cas, le rythme est différent et bien étudié pour provoquer l’effet attendu.

 

La musique est l’architecture des sons. Elle commence par le rythme puis par le chant puis par les instruments. C’est un langage universel car dans tous les pays du monde, les partitions sont écrites de la même façon. La musique peut être unificatrice.


Les compositions musicales sont créées d’après un repère unique : la note la, donnée par le diapason. Cette note est la référence pour accorder les instruments.


Par contre, sur le plan ecclésiastique, c’est le fa # qui est important. Associé au rythme régulier, c’était la note que les religieuses chantaient à tour de rôle. Elle leur permettait d’accéder aux autres dimensions.


La musique peut être utilisée pour tout. Elle a aussi des vertus thérapeutiques qui mériteraient d’être plus reconnues : apaisement, relaxation, dynamisation etc.


Elle est abondamment utilisée dans le domaine de la publicité et dans le cinéma où elle participe beaucoup à la synergie des sensations.


Le subliminal est une méthode de programmation du cerveau. Elle consiste à émettre des messages inaudibles qui seront captés et provoqueront une réponse du cerveau. Le cerveau décode et enregistre un son qui n’est pas perçu consciemment.


Dans la philosophie druidique, si on «  écoute »  le silence et si on l’écoute suffisamment, on finit par entendre à travers lui, le son primordial de la Création : « au commencement était le Verbe ».


En écoutant le silence, notre 6ème sens perçoit un ultra son, un rythme aigu très rapide ressemblant au phonème OIV : I O D hébreux, le ‘Yod Hé Vav Hé’ d’Abraham.


C’est ce qu’on appelle les Trois Rayons du Silence.


« Dieu prononça son nom d’une certaine manière et avec la Lumière et la Vie prirent naissance les Mondes et tout ce qui vit en eux ».


En se mettant dans un état de réceptivité totale, on entendra d’abord dans le silence le son : O (note do). Puis, s’y ajoutera le son I (note mi), puis le son V (note sol).


Ce son OIV est le Nom Divin, les Trois Rayons qui se rejoignent à l’infini dans le Monde Divin.


Ces trois rayons forment une lettre qui, combinée autrement sera la base de l’alphabet. Ainsi, « le Verbe s’est fait chair » : les ondes de son sont devenues des ondes de formes.


Ex : AWEN : état spirituel de l’homme, la Lumière qui donnera AMEN, son reflet.


Les mantras sont les restes de langages d’initiés venus d’autres dimensions.


Les mantras nous permettent de nous déconnecter de nos sens pour pouvoir entendre cette voix intérieure qui nous mettra en contact avec notre partie divine.


L’utilisation des mantras est très simple. Il suffit de les répéter environ 20 minutes en se concentrant sur eux. Ils déclencheront alors l’effet recherché.


Il existe plusieurs types de mantras. Nous en étudierons quelques uns ici, mais je vais mettre à disposition un cours sur les mots de pouvoir, les prières. Tout ceci sera plus détaillé.


Quand vous prononcerez les lettres : les « e » se prononcent « é » et les « u » « ou ». Les « h » doivent s’entendre et les « z » se prononcent tz.


OM AUM, mantras universels les plus connus. Leurs effets sont nombreux.


OM MANE PADNE EUM : facilite le détachement du corps éthérique au moment de la mort et prépare l’incarnation future.


OM NAMO VAKAVATSU TEVOYA : fait basculer l’inconscient dans le conscient.


OM NA MO BA GA BA : fait passer l’énergie du 3ème chakra au 4ème.


TE BE ZU DE BE YA : fait passer l’énergie du 4ème au 5ème chakra.


TE BE ZU : pour l’ouverture du 3èm Œil. TE correspond au 3ème Œil, BE au sommet du crâne, ZU à l’arrière du crâne. Répéter ces mantras crée un circuit d’énergie derrière le front qui active le 3ème Œil.


KO TO TO MA : fait pulser le 3ème Œil.


NAMIO RENGE KIO : apporte la paix et la confiance intérieure.


LAM VAM RAM YAM HAM OM AUM : permet d’harmoniser les chakras.



Certaines ont des vertus thérapeutiques :


A : libère l’expression pour mieux s’exprimer, agit sur le cœur et les poumons.


AI : positive et maîtrise les émotions.


E : active la sexualité, agit sur la gorge


I : ouvre le cœur, agit sur le cerveau et le sommet de la tête.


O : réoriente la vie, agit sur le ventre et fait vibrer les intestins.


OU : enracine dans l’incarnation, agit sur la bouche et le nez.


Mais encore :


AUM : développe les pouvoirs psychiques.


AYI : calme le mental.


FLOU : relaxe.


KHEI : calme l’anxiété.


MAR : régénère et stimule.


RA MA : harmonise le couple.


SOU : active le magnétisme.


TE : efface les pensées négatives.


THA : développe l’aura.


THO : favorise la concentration.


Les mots de pouvoir sont des formules qui, répétées et intégrées, permettent d’accéder au lâcher prise qui mène au plan divin. Le plus connu est : « que ta volonté soit faite ».


Les mots de pouvoir peuvent aussi reprogrammer le cerveau. Chacun peut se créer ses propres mots de pouvoir en fonction de ce qu’il souhaite.


La note primordiale est la note personnelle, la première qui vient spontanément lorsqu’on chante sans réfléchir. Elle correspond à notre harmonie intérieure et n’appartient qu’à nous.


Pour la trouver, il faut se relaxer, respirer, se mettre à l’écoute de son corps et émettre un son la bouche fermée puis ouverte.


Cette note personnelle peut devenir la base de notre équilibre.


Comme les mots de pouvoir, nous pouvons créer nos propres mantras d’après notre note personnelle et les sons qui nous plaisent le plus. Nous pourrons après les enregistrer et les utiliser en subliminal pour obtenir les effets que nous souhaitons.


Dans ce cours nous allons aborder divers moyens pour vous libérer. Certains seront plus détaillés que d’autres. A vous de poursuivre vos recherches si cela vous appel…


Voici un aperçu du cours : table des matières :


La pensée active


La magie blanche


La wicca


Les mantras


Les mots de pouvoir


La méditation


La théurgie


L’angéologie


La prière


Exercices :


L’initiation de l’ange solaire doré


Reconnection à l’ange de l’Amour


Technique Samadhi du dos à dos


Epée de l’archange Michael


Le bâton de Melchisédech


Les 12 jours de purification

 

 

Télécharger le cours complet



Télécharger la fiche PDF

Ajouter au panier15,00 €   



Retour


Article 19 de la déclaration universelle des droits de l’homme.


Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.


Droits d’auteurs :
Si par erreur j’ai utilisé des représentations ou des citations qui seraient protégées, je vous remercie de me le faire savoir afin que je puisse les retirer.
Tous mes cours et mes livres sont protégés des droits d’auteur.


© 2009 - Tous droits réservés
- Créer un site Réalisé par CIGO

Espace client

Adresse email:

Mot de passe:



Créer un compte
Mot de passe oublié?