Voici une série de poèmes que je dédis à toi Solon…. Valérie

 


 

Par ordre vous trouverez:

 


Sarah, Chariots de feu, Triangle des bermudes, Souvenirs, Etres de lumière, Atlantide, Terre, Ames soeurs, Terriens 92, Les amants, Les amazones, Schauenberg, Aménophis 4, Une rose, Starseeds,  Le monde émeraude, Je viens de rêver, Sorreyanes, Ton monde dans mon Akasha, Energies 93, Ilots de lumière et nouvelles grilles (Apocalypse 21).

 

 

Puis vous pourrez lire d'autres personnes bien inspirées avec divers sujets.


 

 

 

 

  SARAH

 


Un ange

Reste un ange.

Délicieuse Sarah,

Prodigieuse enfant;

Se répand

Ton sang royal

A travers l'énergie Christ'Al.

Tu es la coupe du Graal.

La matrice AL.

Je te rêve encore,

Je t'aime encore.

A travers les âges

Ton energie se propage,

Encore

Et encore...

 


Chariot de feu

 

 

 

Chariot de feu

Du ciel bleu

Sur terre tu t’es posé

Il fallait la peupler.

 

Le temps a passé et ici sur terre

Les hommes n’aiment que la guerre,

Alors que dans le ciel

Règne l’amour inconditionnel.

 

J’entends tes pleurs

Belle terre ;

Doucement tu meurs

Dans cet amour de fer.

 

Ne t’inquiète pas,

Nous volontaires sommes là ici bas,

Et avec les maîtres qui viennent du ciel

T’aiderons à redevenir belle.

 

 

 

 

 

Triangle des Bermudes

 


 

Ce triangle n’est pas que géométrie

Il est triangle de vie ;

Dans ses profondeurs

Ce fait un travail de dur labeur.

 

Dans l’ère du verseur d’eau, une ‘terre’ nouvelle y surgira

Des ses flots elle remontra

Depuis cette cité engloutie.

Vous dauphins mes amis,

Votre voix de miel

Retentira dans le ciel

Pour harmoniser nos nuits.

 

Des sons étoilés retomberont en pluie

Sur la terre

Mère !

Votre présence là haut

Créera un halo

De lumière

Qui se reconnectera au triangle de vie…

 

 


 


Souvenirs….

 

 


Dans un pré balayé d’ombres volages

Des oiseaux aux fins plumages

Dans un vol passent et repassent

Près d’une femme sur l’herbe qui se prélasse.

 


Dans ses yeux rêveurs se devine la nostalgie de vies passées.

Des bonheurs perdus au souvenir un peu effacé.

Elle se revoit pleine de vie et d’insouciance,

Affamée d’amour, de passion et d’assurance.

 


Que de leçons expérimentées.

Que de désirs jamais réalisés.

Un visage meuble son esprit.

Celui d’un homme, ensemble ils furent follement épris.

 


Mais fatiguée de temps d’effort de mémoire,

Elle se leva, sécha une larme et dit au lieu au revoir…

 

 

 


 

Etres de lumière

 

 

 

Etres de lumière

Venez sur terre

Pour enseigner l’amour du ciel

Cette loi inconditionnelle.

 

Il n’y a pas de partage

Pour les êtres sages.

Pas de limite

Pas de fuite.

 

Il y a l’amour liberté,

Cet amour où l’on a tout à gagner.

 

Etres de lumière aidez la terre entité

A pouvoir évoluer

Cela permettra aux terriens

De se sentir bien.

 

 


 

Atlantide

 


 

Atlantide

Amour limpide…

Comme tissé sur une toile,

Ce monde vient des étoiles.

 

Des êtres de cristal

Y dansent un bal.

Un bal de lumière

Dans cette cité de pierre.

 

Pierre en cristal

Cristal, christ al,

Cristal de vie

Cristal en vie.

Nous sommes cristal

Christ al…

 

 


 

Terre

 

 

 

Terre

Pauvre terre.

Tu veux avancer

Mais tu es freinée.

 


Entité mère

Tu as trop fait confiance

Aux hommes de mauvaises sciences

Qui ne rêvaient qu’au pouvoir

Pour leur gloire.

 


La gloire dans l’éternité

Ils l’ont bien manquée…

 

Homme de peu de chose !

Tu t’es manqué par overdose…

Overdose de ‘savoir’

Tu sombres dans le désespoir.

 

 

Dans l’Atlantide le cristal tu as manipulé

Tu dois maintenant payer.

Tu as beau sangloter

Gaia tu ne l’as pas aimé.

 


Maintenant tu vas devoir te purifier pour t’élever.

Sur toi le voile d’Isis est posé

A toi de le soulever…

 

 

 

 

 

Ames sœurs

 


 

 

Je t’attends de tout cœur

Que dans le même souffle, le même baiser

S’envolent nos pensées.

 


Ame sœur

Dans mon cœur.

Dans mes rêves et ma conscience

On partage nos essences.

 


Ame sœur

Mon cœur,

Oh combien tu me ressembles

On s’assemble…

Dans la même étreinte

Nos âmes sont peintes.

 


L’amour

Au-delà de l’Amour.

Tant de temps perdu à te chercher

Va-t-on dans cette vie se trouver ?

 


Tant de chose à finir

Tant de vies passées

Sans se croiser

Sans pouvoir s’unir

Dans le même désir

Le même soupir…

 


Je te devine

Je te respire.

Quelle brise divine,

Que de souvenirs !

 


Aucun mot pour exprimer

Ce feu brûlant en moi,

Ce besoin de te trouver

Et de retrouver ma joie.

 


Ame sœur

Dans le même cœur.

Un bout de chemin nous est réservé,

Quelle destiné !

 

 

 

 

Terriens 92

 


 

 

Terre dans l’ère de transition.

Terriens sans affection

A la recherche de la perfection

L’illumination.

 

Soumis aux pulsions

Vous n’êtes plus unité

Descendu dans l’incarnation

Vous vous êtes limités.

 

Mais si vous affinez votre champ vibratoire

Vous pourrez percevoir

Que la matière est illusoire

Et ceci depuis le début de votre histoire ;

 

Actuellement vous faites ombre aux dimensions cosmiques.

Vous n’avez plus de réserves énergétiques.

Vous n’écoutez plus les êtres angéliques.

Vous freinez vos dons télépathiques….

 

 

 

Les Amants

 

 

 

Ils se connaissent, ils se partagent,

Des étoiles brillent dans leurs visages.

Ils s’éveillent l’un à l’autre ;

Ils s’éveillent l’un avec l’autre.

 


Les amants,

Désirs ardents.

Leurs corps enlacés

Ne cessent de s’embrasser, s’exalter.

 


Plus de temporel, plus de limite : une continuité.

Des moments appréciés, savourés, qui n’espèrent pas de fin.

Tout maintenant leur appartient.

 


L’amour au-delà de la forme

Des odeurs, des aromes.

A l’aurore

Ils s’aimeront plus fort encore.

 


Des âmes sœurs ?

Certainement

Pour vivre de pareils moments

Pour vivre un tel bonheur.

 


Tel l’union de la lune et du soleil dans le ciel,

Une connexion d’âme dans l’infini cosmique

Grâce à leur force et leur grandeur identique

Ils se confondent dans l’amour universel.

 

 


 

Les amazones

 

 


Dans la faune

Les amazones

Femmes félines

A la peau résine

Le corps mutilé

Abîmé

Imposent leur présence

Avec intempérance.

 


Guerrières espiègles et farouches,

Issues d’une même souche,

Elles voulaient prouver

A l’homme, qu’elles se mesuraient

A lui pour se libérer

De la soumission qu’il leur imposait.

 


Leur énergie était bien différente

De celle des amazones célestes si fascinantes.

N’avez-vous jamais été

Sur l’étoile Héliotrope ?

Vous pourriez y rencontrer

Les Déesses Héliotropes !

 


Ces vierges cosmiques

Au buste de rêve, magnétique.

D’un seul geste, leur aura divine

Vous fait entrer dans un monde féerique.

 


Ces sirènes opalines aux noms

Aux noms patronymiques

Exorcisent la légende des combattantes

Par leurs effluves ionisantes.

 

 

 

Schauenberg

 

 

 

Tu as permis à la troupe

De suive un chemin initiatique

Pour faire découvrir à un petit groupe

La prairie magique.

 

Cette prairie

Où tout fleuris

Où la vie

Nous sourit.

 

Licorne blanche

Tu vas prendre ta revanche.

Les hommes que tu as prévenu

Ne t’ont pas cru.

 

 

Elfes, fées, gnomes, entités cosmiques

Guides spirituels, êtres des étoiles : fantastique !

Vous êtes ici bas

Pour nous tendre vos bras !

 

Nous faire connaître une infime partie de la ‘vérité’ divine

De cette planète cristalline.

 

Le canal étoilé

Transcende la voie lactée

Comme vous l’avez décidé.

Vortex notre bébé

A choisi

Cette prairie

Pour y trouver

Ses ‘parents’ : le groupe programmé.

 

Vortex tu as grandi

Puis tu t’es endormi.

Pour te réveiller

Il faudra te déplacer…

 

 


 

Aménophis IV

 


 

 

Akhenaton

Initié solaire

Dieu d’une nouvelle ère,

Père de Tout Ankh Amon

Voulait faire profiter

D’une unique religion

A sa nation

Non préparée.

 


Le clergé

Bien implanté,

Telle une commission éthique,

Gérait sa politique ;

Le pharaon Ankh son successeur,

Emanait de toute sa splendeur.

 


A chacun sa vérité

Pour l’éternité…

La belle âme, AN

De la céleste manne,

Vivait dans d’autres dimensions

Avec les légions.

 


Règne sacré

Mais écourté

Par les prêtres pervers

Qui géraient leurs affaires.

 


Les mains de ces mutins

Resteront souillés,

Ils seront révoqués.

 


Leur action

Aura une incidence

De toute évidence

Sur leur progression,

Leur évolution…

 

 

 

Une rose

 

 


 

Une rose

Est née.

A peine éclose

Il faut bien la protéger.

 


Des bourgeons

Attendent le soleil…

Des rayons

Les rendront sans pareil…

 


Une rose aux épines

Chrit’allines.

Symbole d’un amour

Qui voit le jour.

 


Une rose, un canal,

Tel un fanal

Qui nous envoie sa lumière :

On se régénère.

 


La rose est un trait d’union

Entre les énergies cosmiques

Et telluriques.

Pour le couple, une jonction.

 


Ma rose est représentée dans les espaces sidéraux

Dans les mondes angéliques les plus beaux.

Aussi dans l’impalpable,

Elle nous démontre que la force de l’Amour est inépuisable.

Une rose est née

A qui vais-je la donner ?

 

 

 

Starseeds

 

 


Nous avons été ‘élus’

A retrouver nos vertus,

Puis à aider nos frères

A regarder la lumière.

 

Soyons de parfaits exécuteurs

Et distributeurs,

D’œuvres d’Amour, et des lois cosmiques

Uniques….

 

Emanons la bonté,

Tout ce qui est noble et vérité.

Notre univers est harmonie,

Quand nous sommes reliées aux divines hiérarchies.

 

Doucement éveillons ceux qui dorment,

Informons les hommes :

De ne pas avoir peur

De l’action pour le grand œuvre, à toutes heures.

 

L’Atlantide nouvelle est créée

Et nous sommes ces pionniers.

Les régressions

Ont levé le voile de nos incarnations.

 

Il faudra se purifier

Puis on pourra travailler, voyager

Tout est programmé

Ne soyons pas pressés.

 

 

 

Le monde émeraude

 

 


Dans le monde vert,

Les corps se régénèrent.

L’autorisation est donnée :

Tous les couples expansés, fusionnés

Vont passer par la porte d’Emeraude

Et y entendre des chants, des odes.

 


Sur terre enlacés

Sous le symbole du caducée,

Ils tourbillonnent

Frissonnent.

 


Tout interdit

Est aboli.

Plus de tabou

Plus d’idée floues.

Mais un éveil

Dans les monde des merveilles….

 

 

 

Je viens de rêver…..

 

 


Je viens de rêver

De notre monde et de sa destinée.

De la lumière qui remplaçait l’obscurité,

Dans un tout bien orchestré.

 

Un monde parfait avec son potentiel

Exceptionnel ;

Des instants solennels,

Il n’y a plus de rebelles.

 

Le royaume

Où retentit le son Aom

Tel un continuum

Une sacrée évolution pour l’homme.

 

Irrésistible nature.

Belle et pure,

Où les joyaux rehaussent sa parure

Et reprogramment son futur.

 

 


Sorreyanes, sœurs d’AN, lien d'âmes sur AN...

 


 

En plein hiver,

Un jour solaire,

Je suis descendu dans la matière,

Pour aider la terre.

 

Pressée

De venir,

Quand j’ai réalisé

Cette sacrée incarnation,

Son but et ses réalisations,

Je voulais repartir…

 

C’est dans un monde dur et froid

Que je suis née ;

Mais gardons la foi

Pour la diffuser.

 

Le monde des étoiles

Nous lève son voile.

Il fallait te retrouver,

Pour travailler dans la sérénité.

 

Oui ensemble nous allons nous réaliser

Et nous resterons connectées

Dans l’éternité

L’immortalité….

 

Et quand je repartirais

Dans les étoiles en Paix,

Avec toi Sorreyane, je resterais branchée

Toi Orion et moi Cassiopée…

 

 

 

Ton monde dans mon Akasha…..

 

 


Dans tes rêves et dans tes mots

Tu traces un monde, le plus beau.

J’ai prié l’amour de toute ma voix,

J’ai prié les étoiles de toute ma foi

Qu’il me montre le bleu de ton ciel

Et j’ai eu droit à l’Eden Eternel.

 


Je rêvais de tes yeux, tes flammes,

Et j’ai vu ton regard, ton âme.

J’entends les louanges

De mes amis les anges.

 


Tous les soirs ils me parlent de toi

Et je les écoute avec joie.

Mon ciel, mon étoile

YAM, Je suis

Maya me soulève son voile ;

Ma famille cosmique me sourit.

 


Là haut dans mon cahier akashique,

Ton nom y est inscrit.

Quoi de plus magique

Que de figurer dans un livre de vie.

 


J’ai beau tourner les pages

Ta consonance, ta résonance y sont gravées.

Mais nous n’avons pas encore atteint l’âge

D’ici nous en aller.

 


Créer un monde de merveille

Nous sera permis

Restons à l’écoute, restons à l’éveil

De ce que nous réserve cette vie…

 


Faisons confiance

Nous sommes protégés

Ressentons la guidance

De nos frères, nos aînés.

 


Un potentiel est né

De vivre en semble au-delà de la matière

Quoi de plus heureux que de rester alors relier

Dans les différents plans après la terre…

 

 

 

Energies 93

 

 


Dans un endroit du monde,

Dans une petite boule ronde

La lune, le soleil et le ciel

Font parti de l’essentiel…

 


Dans cette petite boule ronde

Dans un endroit du monde

Des gens cris pour oublier l’instant

D’une vie, les peines du présent.

 


Des larmes versées,

Des pouvoirs à partager,

De moments maudits,

Le karma fait payer son prix…

 


Dans l’océan du temps

Tellement de gens sont absents.

Ils vivent de souvenirs, de visages et de rires.

Ils attendent de mourir alors qu’ils n’ont pas réalisé ce que vivre veut dire !

 


Ils sont comme des papillons imaginaires

Dans le froid de l’hivers.

Ils espèrent voler vers la lumière

Avec leurs paroles éphémères.

 


Même dans leurs prières, un monde

Fragile entre leurs mains

Tourne le temps et les secondes

Entre tout et rien !

 


Les messages du ciel sont décolorés

Fané aussi le rouge sang de l’enfer.

L’Eden se révèle moins pur, moins clair.

Les énergies sont mélangées.

 


Bientôt les gens ‘noirs’ ne paraîtront plus si méchants.

Et les ‘blancs’ plus si innocents.

Anges du père,

Sauvez la terre.

 


Repos d’âme que donne la foi

Je sais que là haut on nous voit…

Amour mes génies,

Mes guides de lumières qui soutiennent ma vie ;

 


Que le père et son fils nous aident

A supporter ses lourdes émanations !

Que la mère et l’épouse aident

Les êtres éveillés dans cette ère de transition.

 


 

 

Ilots de lumière et nouvelles grilles …

 

 


Apocalypse 21 : 1- 6

 

 

« Je vis un ciel nouveau, une terre nouvelle ;

 

Je vis la cité sainte, la Jérusalem nouvelle qui descendait du ciel.

 

Elle s’est faite belle, comme une jeune mariée parée pour son époux.

 

J’entendis alors une voix clamer du trône :

 

Voici la demeure de dieu avec les hommes ;

 

Il aura sa demeure avec eux ;

 

Ils seront son peuple, et lui avec eux sera leur Dieu !

 

Il essuiera toutes les larmes de leurs yeux ;

 

De mort il n’en aura plus ;

 

L’ancien monde s’en est allé !

 

Alors celui qui siège sur le trône déclara :

 

Voici que je fais l’Univers nouveau…

 

Je suis l’alpha et l’Oméga. Le principe et la fin. »

 

 

 


A nous de trouver les 12 portes, les 12 vortex, les 12 lieux !!!

 

 

 Voici un poème d'Agnès Andersen:

 

 

Poèmes sur la mort.

 

 

auteur inconnu:  si j'avais su....



Article 19 de la déclaration universelle des droits de l’homme.


Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.


Droits d’auteurs :
Si par erreur j’ai utilisé des représentations ou des citations qui seraient protégées, je vous remercie de me le faire savoir afin que je puisse les retirer.
Tous mes cours et mes livres sont protégés des droits d’auteur.


© 2009 - Tous droits réservés
- Créer un site Réalisé par CIGO

Espace client

Adresse email:

Mot de passe:



Créer un compte
Mot de passe oublié?